Vivre la musique dans les bibliothèques

Casque audio + sonnette posés sur la table d'une bibliothèque
Partager
Actu publiée le 10/05/2017
Article de fonds

La révolution numérique fait évoluer les modes d’écriture, d’écoute et de diffusion de la musique. Si les nouvelles technologies, la dématérialisation, le nomadisme et le stockage, participent de la profusion de la musique dans nos vies, elles peuvent susciter la curiosité et permettre de (re)découvrir la richesse des répertoires musicaux.
Le support physique, marqueur de l’aboutissement d’un projet artistique, suscite moins d’engouement qu’auparavant. Précisons que si les prêts de CD ont diminué d’une manière généralisée dans les années 2000, une stagnation peut être remarquée pour certains établissements depuis le début des années 2010. Les fonds de bibliothèques s’enrichissent d’albums physiques introuvables sur le marché français (petits labels, imports, etc.). D’autre part certains établissements proposent des titres qu’aucune plateforme en ligne n’a dans son catalogue. Une ressource d’autant plus rare et attrayante quand l’accès aux supports ne semble ne plus suffire.
En complément du prêt de documents toujours plébiscité (CD et/ou vinyles) les équipes cherchent à développer des outils hybrides ainsi que des services pour répondre aux nouvelles attentes des usagers. Il s’agit de maintenir un haut niveau qualitatif et quantitatif dans l’offre physique tout en expérimentant des solutions numériques ou en développant des actions de médiation alternatives. Ces dernières accordent une place de choix à la musique vivante et à l’interactivité entre le musicien et le public (concert, rencontre artistique, abonnement et accès à des offres numériques nationales, accès à des plateformes d’écoute en ligne, borne d’écoute, collectage et valorisation de fonds local, mise à disposition d’instruments…). Au regard de la diversité de ces actions les médiathèques représentent un chaînon important dans le paysage des acteurs de la musique et des pratiques culturelles.
 
En Normandie de nombreuses bibliothèques publiques ont développé des dispositifs particuliers ; parmi elles :

> Bibliothèque de la Folie-Couvrechef (14)

Créé en janvier 2012, Musiques, à la Folie ! est un cycle de six conférences annuelles, qui ont lieu de novembre à avril, le premier samedi de chaque mois. Ces conférences s’appuient sur les ressources documentaires du réseau des bibliothèques de Caen, en particulier vidéo. En effet, la vidéo musicale ne dispose d’aucun lieu dédié à sa mise en valeur : Musiques, à la Folie ! comble ce vide avec succès depuis maintenant six saisons, avec une moyenne de 25 spectateurs par séance.
http://bibliotheques.caenlamer.fr/Default/caen-bibliotheque-folie-couvrechef.aspx

> Médiathèque départementale de l’Eure (27)

Depuis 2016, la MDE organise le festival Normandie Bib’ Live afin de promouvoir la scène normande sous forme de concerts. Les publics ont accès à la musique vivante dans leur bibliothèque de proximité devenant alors un lieu de vie musical. La médiation du fonds musical normand se fait ainsi via la rencontre directe d’artistes, l’emprunt des CD et l’écoute sur la borne Sonothèque.
http://mediatheque.cg27.fr

> Médiathèque d’Agneaux (50)

Ouvert en Septembre 2011, le local de répétition de la médiathèque permet à bon nombre de groupes de s’y exprimer et améliorer leur pratique. Le projet a été porté par la ville d’Agneaux à la suite de plainte de riverains concernant des répétitions chez des habitants. Ce local a permis à la médiathèque de s’intégrer à la vie musicale locale et de trouver un vivier pour sa programmation musicale. A ce jour, une dizaine de formations (du stoner à la chanson en passant par la musique électronique) fréquente ce lieu.
http://agneaux.mediatheque.free.fr

 

> La Médiathèque d’Argentan Intercom (61)

Depuis 2015, l’établissement propose à ses usagers une borne doob qui permet l’écoute de titres numériques et le téléchargement de musique sous licence libres (Creative Commons, Art Libre...). Cette borne présente dans une cinquantaine de bibliothèques en France, fonctionne avec un serveur centralisé. La médiathèque, parallèlement à son travail pour le site interbibliothèques de musique libre Ziklibrenbib, alimente ce serveur (qui compte plus de 24 000 titres) avec les albums chroniqués sur Ziklibrenbib.

www.mediatheque-argentan.com

> Bibliothèque Saint-Sever, réseau RN’Bi Rouen (76) 

Les bibliothèques municipales ont constitué pendant des décennies des collections musicales cohérentes, reflet d’une époque : vinyles d’abord, puis disques compacts. Depuis 15 ans l’association La Fabrik à Sons s’est lancée dans un travail de collectage en numérisant les collections de ces bibliothèques normandes. Celles de Rouen ont amplifié la collaboration avec cette association et ont financé l’application Sonothèque à destination des smartphones et tablettes qui permet d’écouter de la musique locale et régionale.
http://Rnbi.rouen.fr
http://sonotheque-normandie.com