Construire et financer son projet

Photo d'une plante sortant de terre à proximité de pièces de monnaie

Infos / Contact
Pôle ressource
Louis Fourquemin
02 31 27 88 16
ressource@le-far.fr

Partager
Méthodologie et outils disponibles

Le montage de projet, l'évaluation réaliste de son financement et les arcanes des aides possibles sont autant de complexités qu'il est nécessaire de maîtriser pour voir se concrétiser ses idées artistiques. Si les possibilités sont nombreuses, la réussite n'est pas toujours au rendez-vous et le parcours est aussi labyrinthique qu'incertain. Le FAR à travers sa mission « Ressource », s'est attaché à cette question et tente dans ce dossier d'éclairer les amateurs comme les professionnels sur les questionnements incontournables et les pistes envisageables. Nous ne pouvons évidemment pas prétendre à l'exhaustivité des ressources proposées mais espérons que la lecture de ce dossier apportera des éléments complémentaires et concrets dans ce domaine.

A. Conseils pour monter un projet et chercher un financement

1. Définir son projet pour réaliser un dossier de présentation

De l’idée d’un projet à sa réalisation différentes étapes sont essentielles. Avant toute démarche ou montage de dossier, il est indispensable d’avoir pris le temps de clarifier votre idée, préciser votre motivation, déterminer le ou les objectifs, élaborer les contenus, évaluer les besoins et le coût réel que ce projet implique. Pour s’ancrer dans une dynamique constructive il est opportun d’avoir une bonne connaissance du maillage culturel local ainsi que des propositions similaires ou complémentaires déjà existantes. Toutes ces informations étant connues il vous faut rédiger un dossier de présentation pour démarcher les partenaires.

La pertinence de votre projet doit transparaitre dans la présentation que vous en faites. Aussi, la réalisation d’un dossier de présentation est un élément non négligeable qui peut être décisif. Il doit être cohérent et réaliste, précis et exhaustif. Il doit répondre aux questions des interlocuteurs : quel est le projet et qui le porte, son (ses) objectif(s), la période de réalisation, sa localisation, la méthode de mise en œuvre, son coût, mais aussi, avec quels moyens, quelle équipe (professionnels, bénévoles), quels appuis, quels partenariats envisagés ?
Toutes les demandes d’aides sont organisées dans un calendrier précis. Elles nécessitent de la réflexion et du recul. Ne sous-estimez pas le temps de rédaction et d’obtention de pièces complémentaires souvent nécessaires, afin de pouvoir remettre le dossier complet dans les temps.

2. Conditions d’attribution et diversité des aides

Pour prétendre à une aide financière il est nécessaire d’être structuré, d’avoir une entité juridique. Choisir le statut juridique de la structure porteuse est une étape importante car il doit être cohérent avec le projet culturel que l’on porte.

Les différents dispositifs de soutien et aides aux projets musicaux sont élaborés par des structures des secteurs public et privé. Ces dispositifs évoluent et sont requestionnés régulièrement  de manière à rester en phase avec la réalité du territoire. Ils sont proposés aux acteurs culturels à tous les niveaux de leur développement.
L’aide au financement de votre projet ne peut être qu’un soutien, un renfort, et un complément à votre budget. Dans un contexte économique contraint et dans lequel les sollicitations sont nombreuses, obtenir une aide est une forme de confiance et de reconnaissance.

En savoir plus...

La question de l'entité juridique, de la structure nécessaire au portage de projet, est largement traitée dans la fiche pratique « Le choix d’une structure de production : disque et spectacle » proposée par l'Irma. Et comme évidemment ce sujet « préoccupe » tous les porteurs de projet, de toutes les disciplines artistiques, nous vous invitons à parcourir ce document hébergé par le CNT (Centre National du Théâtre) « La structuration des activités et de l’emploi dans le secteur artistique », compte-rendu d'une journée d'information dont l'objet était de traverser cette thématique.

 

Site de l'Irma

 

B. Différentes formes d’aide et de soutien

1. Appels à projets et aides publics

Né d’un constat, d’une carence sur le territoire, d’un besoin, ou du souhait d’apporter leur soutien, des organismes ou structures (publics comme privés) mobilisent une enveloppe financière et font appel aux porteurs de projets. Les dossiers répondent à des critères définis et spécifiques.

La DRAC de Normandie

La direction régionale des affaire culturelle de Normandie (DRAC) conduit la politique culturelle de l'État en région. Elle instruit ainsi les dossiers de demandes d’aides pour le compte du ministère de la Culture et de la Communication.
Un projet concernant le spectacle vivant ne peut émaner que d’une structure possédant la licence d’entrepreneur de spectacles et respectant les obligations sociales qui incombent à tout employeur.
Vous trouverez sur le site de la DRAC les documents concernant les différents appels à projets pilotés par la DRAC ainsi que le « Guide 2016 des appels à projets », le « Calendrier des appels à projets 2016-2017 », et des fiches présentant des actions menées dans le cadre d'appels à projets des années précédentes.

Les projets peuvent notamment concerner les thématiques suivantes :

  • « Jumelages résidences d’artistes en éducation artistique, culturelle et numérique »
  • « Territoires ruraux, territoires de culture »
  • Culture-Santé
  • Culture/Justice

Ces appels à projets peuvent concerner les départements du Calvados, de la Manche et de l'Orne, ceux de l'Eure et de la Seine-Maritime ou l'ensemble du territoire normand.

Autre outil à votre disposition, initié dans le cadre du comité territorial de l'éducation artistique et culturelle (DRAC de Normandie, rectorat de l’Académie de Caen, collectivités) et développé par le réseau Canopé, la « Carte des dispositifs d’éducation artistique, culturelle et numérique » permet de visualiser les dispositifs et les actions menées sur le territoire bas-normand.

 

Site de la DRAC de Normandie

 

La région Normandie

La région intervient auprès des entreprises, des associations mais aussi des collectivités locales pour les accompagner dans leurs projets de développement. Elle propose un « guide des aides » en ligne qui recense l'ensemble de ces dispositifs.

Depuis 2014, l'État confie la gestion d'une partie des fonds européens aux régions. Négociés avant la réforme territoriale de 2015 pour une période de sept ans, les programmes européens seront maintenus jusqu'en 2020 sur le périmètre initial des régions. Sur le territoire normand, deux guichets sont ainsi disponibles :

 

Site de la région Normandie

 

Les autres collectivités territoriales

Dans le cadre de leur politique culturelle, les départements (Calvados, Eure, Manche, Orne, Seine-Maritime), les municipalités, communautés de communes ou d'agglomération, sont autant d'acteurs du territoire qui peuvent être sollicités et qui sont susceptibles, selon les orientations propres à chaque collectivité, de faire appel et/ou d'apporter leur soutien aux porteurs de projet.

 

Les agences régionales

Initiatrice de formes d’accompagnement diverses, deux agences régionales sont présentes sur le territoire normand.

Le FAR œuvre au développement et à la structuration du secteur musical. L'agence musicale régionale propose et coordonne plusieurs dispositifs ayant pour objectifs de valoriser les initiatives régionales, de soutenir et de promouvoir les projets artistiques. Des rendez-vous conseil peuvent être organisés afin d’apporter aux porteurs de projets des réponses à leurs questionnements sur des thématiques diverses (administratif, stratégie de développement de carrière artistique, montage de projet, structuration professionnelle, développement des publics, élargissement de réseau...).

 

Les dispositifs du FAR

 

L'ODIA Normandie (Office de Diffusion et d'Information Artistique) intervient dans le domaine du spectacle vivant, sous toutes ses formes, et contribue à la visibilité de la vie artistique et culturelle de la Normandie et à la qualification du secteur professionnel. En pratique, l'ODIA développe son activité autour de l'information, du conseil, du développement, de la mise en réseau, de l'accompagnement financier à la diffusion et propose son expertise sur des dispositifs relatif à l'Europe et au delà.

 

Site de l'ODIA Normandie

 

2. Le mécénat

Le mécénat se définit comme « le soutien matériel apporté, sans contrepartie directe de la part du bénéficiaire, à une œuvre ou à une personne pour l'exercice d'activités présentant un intérêt général ». (Arrêté du 6 janvier 1989 relatif à la terminologie économique et financière). Il se traduit par le versement d'un don (en numéraire, en nature ou en compétence) à un organisme pour soutenir une œuvre d'intérêt général. Si le bénéficiaire est éligible au mécénat déductible, le don ouvre droit, pour les donateurs (entreprises et particuliers), à certains avantages fiscaux. (source : www.culturecommunication.gouv.fr)

Soucieuses de l'attractivité des territoires, les chambres de commerce et de l'industrie, en partenariat avec le ministère de la Culture et de la Communication, font la promotion du mécénat culturel. En région, la « Fondation d'entreprises Mécènes Caen Normandie », initiée par la CCI Caen Normandie, regroupe 22 entreprises qui participent financièrement à un programme d’actions. Ce programme est utilisé pour soutenir des projets à vocation culturelle et/ou technologique et d’intérêt général en lien avec le territoire.

En savoir plus...

La Cité de la Musique Philharmonie de Paris propose un guide pratique dédié au sujet. Y sont notamment décrits le cadre juridique, les fondations impliquées dans la culture, les fonds de dotation et le mécénat culturel en France.

3. Les organismes professionnels

La plupart des sociétés civiles et des organismes professionnels disposent de programmes d’aide au spectacle vivant. L'IRMA (Centre d'information et de ressources pour les musiques actuelles), propose un dossier complet sur les aides au spectacle vivant. Y sont notamment référencés les programmes d'aide proposés par l'Adami, le CNV, l'IFCIC, le FCM, la Sacem, la SCPP, la Spedidam, la SPPF...

4. Le financement participatif (crowfunding)

Dernier né des outils disponibles en matière de financement (sous forme de dons ou de prêts), le financement participatif a pris son essor grâce au développement des réseaux sociaux. Aujourd'hui un grand nombre de plateformes sont disponibles et au delà des plus emblématiques (MyMajorCompany, KissKissBankBank, Ulule...), soulignons l'initiative du conseil départemental de la Manche qui a mis en place en juillet 2015 « OZÉ », première plateforme portée par une collectivité territoriale.

En savoir plus...

Initié par les principales sociétés civiles et organisations professionnelles de la filière musicale, le site Monprojetmusique.fr référence toutes les aides financières destinées aux porteurs de projets musicaux. Le Crownfunding y est décrit dans un dossier spécifique.

C. S’entourer d'experts

En plus des dispositifs, ressources, conseils... proposés par les agences régionales précédemment citées, les porteurs de projet peuvent solliciter d'autres formes d'aide et d'accompagnement auprès de diverses structures présentes sur le territoire normand et au-delà. Cette liste est évidemment incomplète et il est indispensable de l'alimenter selon les orientations choisies et le degré d'avancement du projet.

Le Marchepied

Cette structure apporte des conseils aux artistes indépendants, aux associations culturelles et artistiques et propose un accompagnement adapté au profil et aux besoins des personnes dans le développement de leur projet. Le Marchepied est également référente dans le cadre de l'AC-SV (Appui-conseil au spectacle vivant) sur les questions de management, gestion des ressources humaines, de gestion économique et financière.

 

Site du Marchepied

 

OPALE - Culture & Économie Sociale et Solidaire

Opale (Organisation pour projets alternatifs d’entreprises) intervient auprès des porteurs de projets artistiques et culturels notamment les associations ainsi qu’auprès des acteurs qui les accompagnent. Opale anime depuis 2004 le CRDLA (Centre de Ressources pour les Dispositifs Locaux d’Accompagnement) sur la filière culturelle, en lien avec une cinquantaine de fédérations culturelles.

 

Site d'OPALE

 

Basse-Normandie Active

Le réseau associatif France Active accompagne et finance, d’une part, les entrepreneurs sociaux qui créent ou consolident des emplois et, d’autre part, les personnes en difficulté d’emploi qui créent leur entreprise.

 

Site de Basse-Normandie Active

 

Solfia - Solutions de financement pour les associations

Portail web, construit par France Active, Solfia propose une palette de fiches-outils pour accompagner les dirigeants associatifs dans leur recherches de financement.

 

Site de Solfia

 

Le CRIJ de Normandie

Le Centre Régional d'Information Jeunesse de Normandie est un lieu d'information ouvert à tous (lycéen, étudiant, demandeur d'emploi, parent, professionnel...). Il collecte et diffuse les informations sur tous les domaines et propose en consultation des dossiers thématiques, des fiches d'informations nationales et régionales, des brochures et des guides.

 

Site du CRIJ de Normandie