Section

Ce glossaire regroupe les termes musicaux, physiologiques, de technique vocale habituellement employés par les formateurs lors des cours de chant et coachings vocaux. 

Ambitus

Etendue de l’instrument ou de la voix du son le plus grave au son le plus aigu.

Ancrage

Être ancré, c’est être connecté au sol, centrer et unifier son corps, développer sa verticalité et son ouverture, prendre conscience de son corps dans son intégralité dans le moment présent. 

Appareil phonatoire 

Ensemble d’organes permettant la production de sons parlés ou chantés.
Il est constitué de l’appareil respiratoire, des organes vibrateurs, des organes résonateurs et des organes articulateurs.

Attaque

Démarrage d’un son, début d’une note, moment qui précède la résonance. 

Bâillement

Le bâillement n’est pas une simple ouverture de la bouche, mais un mouvement d’étirement musculaire, qui, avec une large inspiration, s’accompagne d’une contraction des muscles du gosier. Bâiller a un effet thermorégulateur qui permet de retrouver de la vigilance.

Confort vocal

La voix est produite par le corps tout entier. Elle y est donc directement corrélée. Après une évaluation personnelle de son instrument vocal, timbre, tessiture, ambitus, il s’agit de développer une conscience de sa voix et d’acquérir un bien-être vocal sans toutefois perdre son identité musicale.

Connexion souffle / son

Soutenir sa voix en favorisant une inspiration dans la détente et une bonne posture, afin que les muscles du soutien s’activent d’eux-mêmes. Ainsi, Ils permettent au souffle d’être conduit, en partant du diaphragme vers les cordes vocales, avec une pression sous-glottique bien dosée qui favorise une production vocale équilibrée.

Baillement

Cordes vocales

Au nombre de deux, petites membranes horizontales contenues dans le larynx dont elles sont des replis tendus de la muqueuse laryngée. Au passage de l'air à l'expiration, les cordes vocales entrent en vibration pour produire des sons.

Diaphragme

Muscle en forme de coupole qui sépare la cavité thoracique de la cavité abdominale. C’est un muscle réflexe qui joue un rôle essentiel dans l’inspiration et l’expiration. 

Expiration / Inspiration

Acte de vider ses poumons d’air / Acte de remplir ses poumons d’air.

Harmonie

Science des accords, principes qui règlent l’emploi, la combinaison et l’enchainement des sons simultanés. 

Intervalle

Distance qui sépare 2 sons émis soit simultanément soit l’un après l’autre.

Legato

Terme musical italien qui désigne un jeu lié en glissant d’une note à l’autre sans interruption de son.

 

Lèvres / Commissures des lèvres

Les lèvres sont un outil technique indispensable pour conduire le son, à l’image du pavillon de la trompette qui permet une bonne conduction/projection du son. Elles doivent rester fermes pour pouvoir articuler. La position des commissures de lèvres contribue au formant des voyelles (cf triangle vocalique).

Majeur / mineur

Une tonalité, un accord ou une gamme peut être majeur ou mineur. 
Par exemple :
-    En do M (Majeur), intervalle do – mi est Majeur = 2 tons.
Le mode Majeur est plutôt clair, lumineux, souvent joyeux.
-    En do m (mineur), intervalle do – mi ♭ (mi bémol) est mineur = 1,5 ton.
Le mode mineur est plutôt obscur, triste, mélancolique, sentimental.

Mélodie

Ensemble de sons successifs (par opposition à harmonie) formant une suite musicale. On peut voir la mélodie comme la partie instrumentale ou vocale de premier plan par rapport aux accompagnements.

Nuances

Variation du volume, intensité des sons :   
Crescendo / decrescendo : Augmentation progressive / diminution progressive de l’intensité sonore.
Forte : Terme musical italien qui désigne une nuance de forte intensité, cela implique que les sons seront joués fort.
Piano : Terme musical italien qui désigne une Faible intensité, cela implique que les sons seront joués doucement. 
Mezzo forte : Terme musical italien qui désigne une nuance moyennement forte.

Organes articulateurs 

Lèvres, langue, mâchoire, voile du palais contribuent à la formation des voyelles et des consonnes.

Organes résonateurs 

Bouche, fosses nasales et pharynx : cavités dans lesquelles l’air en vibration se propage, ce qui permet l’amplification du son.

Organes vibrateurs 

Cordes vocales & fausses cordes vocales (bandes ventriculaires).

 

Pharynx 

Conduit situé au fond de la cavité buccale. Il est le premier résonateur en amont du larynx et est constitué d’un ensemble de cavités souples, disposées verticalement entre le larynx et la bouche.
Le pharynx intervient dans la déglutition, la respiration, la phonation et l’audition.

Phonème

Plus petite unité du langage oral permettant de distinguer les mots les uns des autres et pouvant être isolée par segmentation dans la chaîne parlée ou chantée.

Plancher pelvien (ou périnée)

Ensemble de plusieurs couches de muscles, ligaments et membranes permettant de soutenir les organes génitaux masculins et féminins

Plexus

On appelle plexus nerveux, un réseau complexe fait de l'entrecroisement de fibres nerveuses qui vont souvent échanger des informations.
Situé entre le sternum et le nombril, au niveau de l'abdomen, le plexus solaire est l'un des plus grands centres nerveux du corps humain.
Mais on en dénombre bien d’autres (une centaine) dont les principaux sont : le plexus cervical, le plexus brachial, le plexus lombaire, le plexus sacral.

Pommettes

Parties hautes des joues. Elles interviennent dans la résonance de la voix de tête.

Posture

Attitude, façon dont se tient le corps.

Registre

Tessiture, étendue de la voix depuis les notes les plus aigües aux notes les plus graves.

Respiration abdominale

A l’inspiration, les poumons se remplissent totalement, donc le diaphragme descend, pousse sur les viscères, et le ventre se gonfle. 
A l’expiration, c’est le mouvement inverse : les abdominaux se contractent pour expulser l’air, le diaphragme remonte, et les poumons se vident dans une tonicité volontaire.
Ex : Allongé par terre, mettre un livre sur le ventre – A l’inspiration, le livre monte, à l’expiration il descend.

 

cri

Respiration costale

Inspiration-expiration dans la zone des côtes : les côtes flottantes s’écartent au moment de l’inspiration et se rapprochent à l’expiration, tel un accordéon (micro mouvement).

Respiration lombaire

Inspiration-expiration dans la zone des lombaires, en appliquant une légère antéversion du bassin vers l’avant pour décambrer le dos, ou bascule du bassin.

Respiration thoracique

Inspiration-expiration depuis la zone de la poitrine, qui se gonfle à l’inspiration, et qui coïncide avec le surélèvement des épaules.

Rubato

Prise de liberté rythmique, retard de certaines notes

Rythme

Découpage de la musique, ordre et proportion des durées longues ou brèves.

Tempo

Vitesse d’exécution d’un morceau, allure à laquelle il est joué.

Tessiture

Étendue des sons qui peuvent être émis normalement par une voix, un instrument.

Timbre

Caractère, qualité particulière du son indépendante de sa hauteur ou de son intensité mais spécifique de l'instrument, de la voix qui l'émet : voix au timbre chaud. (Il est lié aux intensités relatives des harmoniques qui composent le son).

Tonalité

Une tonalité se définit comme l’ensemble des caractères liés à une gamme de huit notes, désignée par sa tonique et son mode (Majeur ou mineur) : par exemple, la tonalité de sol Majeur, de mi mineur.

Transposition

La transposition d'un morceau de musique consiste à décaler toutes les notes d'un intervalle fixe vers l'aigu ou le grave. La transposition peut s'effectuer soit à l'écriture de la partition soit au moment de l'interprétation.

Triangle vocalique / voyellique

Schéma articulatoire qui illustre toutes les possibilités de timbres des voyelles orales.
Le glissement très progressif doit permettre de produire toutes les articulations intermédiaires et ainsi toutes les valeurs intermédiaires entre les sons. L’oreille est alors entrainée à percevoir la diversité des timbres résultant de ce glissando.

Verticalité

Position de ce qui est vertical. On parle d’une posture qui place le corps dans la verticale, des pieds à la tête. Il s’agit d’une expérience d'enracinement, d’alignement, d’allongement de la colonne vertébrale.

Vocalise

Formule chantée sans texte, qui, permet d'acquérir une bonne technique de vocalisation d’assurer, de développer, de contrôler la régularité et la qualité de l'émission du son.

Triangle vocalique

Voile du palais

Appelé également palais mou, il est la prolongation du palais dur et se situe à l’arrière de la bouche. Sorte de « clapet » souple et mobile à la frontière, il permet de faire passer l’air par le nez, par la bouche ou les deux en même temps, dans des proportions ajustables.

Voix de poitrine / mécanisme lourd

(ou mécanisme 1 de poitrine, ou registre de poitrine, ou registre lourd) désigne le type d'émission vocale le plus habituel, obtenu par la contraction normale des cordes vocales et visant à produire un son plein, du type voix parlée. Dans ce registre, les cordes vocales ont un aspect plutôt court et épais.

Voix de tête / mécanisme léger

(ou mécanisme 2 de tête, ou registre léger) désigne le type d’émission vocale pour produire des sons médium et aigus. C’est aussi celui dont on se sert pour crier. Les cordes vocales s’accolent. Elles ont alors un aspect plus allongé et plus fin que lorsqu’elles produisent une voix de poitrine. Certains chanteurs utilisent le registre de tête dans leur répertoire. C’est le cas de Freddie Mercury pour de nombreux morceaux du groupe Queen.

Voix mélangée / mécanisme mixte

(ou registre mixte) désigne une technique vocale permettant sur une certaine étendue, d'unir la voix de poitrine à la voix de tête. L'utilisation de la voix mixte évite de faire entendre la rupture entre ces deux registres. La voix mixte n'est pas à proprement parler un mode vibratoire distinct. Il s'agit d'un registre de poitrine ou de tête, "coloré" pour ressembler à l'autre mode vibratoire.

Voyelles / consonnes

Les voyelles, se chantent : sons du langage produit par la vibration du larynx avec le concours de la bouche plus ou moins ouverte.
Les consonnes, elles, rendent intelligibles ce que l’on chante, ce sont les tuteurs :
Les consonnes voisées préparent l’émission :
Exemples : [m] arrondit la voyelle, [ l ] éclaircit la voyelle et soulève le voile du palais, [n] met en place la voyelle en positionnant la langue.
Les consonnes percussives, sourdes, dynamisent : [p], [s], [ ʃ ]

Zygomatiques

Muscles faciaux sollicités dans l’articulation et la place su son.

Vous aimerez aussi
Carrousel d'accueil
Illustration
Triangles vocaliques
Carrousel d'accueil
Illustration
Le FAR
Carrousel d'accueil
Illustration
Vidéos