Harpe

Organisme(s)
Association Nevel
Lieu(x)
Caen (14)
Date(s)

Samedi 19 et dimanche 20 janvier 2019

Infos et inscriptions 

Festival Harpes d'Exil
Association Nevel
06 14 54 32 36

nevelharpe@hotmail.fr

 

Lieu

Tandem - Centre d’animation Beaulieu Maladrerie
Caen (14)

 

Accessibilite
Pictogramme Handicap visuelHandicap
visuel
Pictogramme Handicap moteur légerHandicap
moteur léger
Partager

Public

Niveau avancé (au moins deux ans de pratique)

 

Objectifs

Tisser des passerelles entre les pratiques ancrées dans un répertoire de musique traditionnelle et les possibilités offertes par les nouvelles technologies ; approfondissement du répertoire breton, mais également suédois.

 

Contenus

Apprentissage oral des plusieurs morceaux issus de ces répertoires une approche du répertoire traditionnelle breton ; sensibilisation à la harpe électrique et à ses dispositifs sous forme d'atelier spécifique.
La formation est ouverte aux harpistes professionnelles et amateurs, un minimum de deux ans de pratique est exigé pour garantir le bon déroulement de la formation.

 

Dates

19 & 20 janvier (10h)

 

Intervenant

Mael Lhopiteau 
Natif de Quimper en 1988, ville de confluence, Mael Lhopiteau commence l'apprentissage de la harpe celtique avec son père, facteur de harpes, dès l'âge de 7 ans. Il devient ensuite élève de Dominig Bouchaud au sein du Conservatoire de musiques et d'art dramatique de la ville. La harpe celtique n'est pas sa seule attache à la culture de ce pays de Bretagne puisqu'il effectue toute sa scolarité en breton. Il est frappé de bonne heure par le kan ha diskan, chant traditionnel à danser. Il s'y essaie dès l'adolescence auprès d'Eric Menneteau, de Louise Ebrel ou encore de Lors Landat. Il chante avec Louise Ebrel et joue de la harpe dans le groupe Safar. En 2006, le harpiste entame des études d'ingénierie mécanique, mais investit encore davantage son activité de musicien en intégrant le groupe Plantec. Passionné de recherche, il s'adonne à celle des possibilités du son de la harpe électrique. Il évolue aujourd’hui en solo et au sein de diverses formations, soit acoustiques (Le Bénéfice du Doute, SkeeQ) soit électriques (Skaramaka, Aranel).